Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:37
Une aventure d'OSS 117 qui n'en est pas une ? Allons bon!


Le Bal des espions, 1960, réalisé par Michel Clément et Umberto Scarpelli (France/Italie), avec: Michel Piccoli (Brian Cannon), Françoise Arnoul (Olivia), Rosanna Schiaffino (Flora), François Patrice (le frère d’Olivia), Claude Cerval (Zarkho Solin), Charles Régnier (Ernst Schenker), Daniel Emilfork (un tueur). Ernst Schenker est un espion allemand vivant à Caracas, qui  a décidé de prendre sa retraite après un dernier coup juteux... Mais au lieu de trouver la fortune, c'est deux balles dans la peau qu'il va rencontrer en se rendant chez son ami Zarkho Solin. Aidé par Brian Cannon, qui trempait dans cette affaire, Olivia, la jeune et jolie veuve  de Schenker décide de finir le travail de celui-ci et de trouver les assassins de son mari afin de le venger. Qu'elle n'est pas alors sa déconvenue, lorsqu'elle découvre que ce n'est pas avec elle que son mari comptait partir finir ses vieux jours à Caraccas, mais avec une certaine chanteuse de cabaret nommée Flora. Une bande de gangster dirigés par un certain Gallizi , traficant de drogue notoire,commence à devenir bien menaçante. Mais ce n'est rien comparé à la fourberie de son "ami " Zarkho...  Flora paiera de sa vie sa traitrise tandis que Brian et Olivia pourron filer le parfait amour, même après s'être apperçu que l'affaire de Schenker n'était que du vent...


Les droits sur "Documents à vendre", une des aventures d'OSS 117 écrites par Jean Bruce, n'étant pas disponibles, Michel Clément (rien à voir avec René, hélas...) adapte quand même le livre, avec la complicté de Daniel Boulanger mais change le nom d'Hubert Bonnissseur de la Bath en celui de Brian Canon, qui en fait n'est qu'un autre personnage de Jean Bruce. C'est Michel Piccoli, pas encore au sommet de sa gloire, qui jouera le rôle de l'agent secret, tellement secret qu'on se demande même si c'est un agent... Rosanna Schiaffino et Françoise Arnoul rivalisent en beauté et en perfidie et l'on a plaisir à redécouvrir dans un role d'assassin le truculent Daniel Emilfork, au physique si étrange et à la voix si particulière...

Quelques scènes, spécialement tournées pour l'italie furent réalisées par Umberto Scarpelli, ce qsui explique son nom comme co réalisateur au générique.
Le film rencontra un succès d'estime: 41 475 entrées à Paris la première semaine alors que le film etait programmé uniquement dans deux salles
. Pas mal mais aurait certainement pu mieux faire si cela avait été une vraie aventure d'OSS 117...


  Le film n'est pas sortit en DVD

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans espionnage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : Un blog consacré au cinéma de série B
  • Contact

Recherche

Liens