Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 09:25

Il faudrait vraiment être aveugle et sourd pour ne pas savoir que dans quelques jours sortira sur les écrans français LA nouvelle aventure de l'espion français le plus célèbre depuis Marthe Richard et le chevalier d'Eon, à savoir le colonel  Hubert Bonnisseur de la Bath plus connu sous le sobriquet d' OSS117, frère ainé de James Bond, de Francis coplan du tigre et du Gorille réunis...

Né en 1949 sous la plume de l'écrivain Jean Bruce, notre french spy survivra à la mort de son créateur (apres 80 romans) gràce à Josette, la veuve de ce dernier, puis à leurs enfants , François et Martine, qui, perdurant la tradition familliale, mettront en scène, sur le papier, les aventures du héros familial dans plus d'une centaine d'autres romans.



Contrairement à ce que la majorité des spectateurs français pourraient croire, OSS 117 n'est pas apparu au cinéma avec Jean Dujardin...

OSS 117 n’est pas mort, 1956, réalisé par Jean Sacha (France), avec: Ivan Desny (Hubert Bonisseur de la Bath OSS 117), Magali Noel (Muriel Rousset), George Lannes (Sir Anthony Lead), Anne Carrère (Lucile Morin), André Valmy (Joseph Silven), Yves Vincent (Boris Obarian), Danik Patisson (Anita Lead), Maurice Sarfati (Arthur).Les services secrets français sont sur la brêche. Il s'avere que des documents ultra confidentiels, confiés à la seule garde de Sir Anthony Lead, finissent régulièrement sur le bureau des ennemis de la France. L'enquète est confiée à Hubert Bonnitheur de la Bath, alias OSS 117, qui, aidé de sa fidèle collaboratrice, la pulpeuse Muriel Rousset, va s'introduire au sein de la famille de Sir Lead et découvrir que ces fuites  sont l'oeuvre de la fille de Sir Lead, la belle Anita, qui faisait cela par amour pour Boris Obarian, un soi disant ami de son couillon de papa, mais qui en fait n'était rien d'autre qu'un affreux traitre à la solde des bolchéviques...


Cigarettes, Whisky et petites pépées pour OSS 117 qui débute ses aventures sur le grand écran en affirmant qu'il n'est pas mort... Ce qui faillit pourtant bien lui arriver ! Car, autant le dire tout de suite, ce film est complètement passé innaperçu à sa sortie. "Oss 117 n'est pas mort" n'est rien d'autre qu' un banal film policier, plus qu'un film d'espionnage à proprement parlé. Ce fut d'ailleurs le dernier film réalisé par Jean Sacha, qui autant l'avouer, était un très bon monteur ("Le corbeau" de Clouzeau, entre autre), mais un piètre réalisateur, dont la filmographie ne compte  que 7 longs métrages, tous tombés aux oubliettes, exception faite du film "cet homme est dangereux", 2è aventure de Lemmy Caution alias Eddy Constantine. Si le choix de Magali Noel en OSS117 girl ne se discute pas (beaucoup de talent plus un joli physique, que demande de plus le peuple ?), on peut s'interroger cependant sur le choix de Jean Desny dans le rôle du (futur) célèbre espion. Cet acteur suisse, né à Pékin ( en Chine) , qui  bâtit sa carrière cinématographique presque exclusivement en allemagne, possède autant de sex appeal qu'un char à boeuf mérovingien et joue comme un trombonne à coulissse rouillé.. Il faudra donc attendre encore un peu pour revoir l'agent secret revenir sur le devant de la scène.
  Le film est tiré du roman éponyme sortit aux Presses de la Cité. Je n'ai pas entendu dire que le film était sortit en vidéo, mais qui sait, avec la sortie du film de Jean Desjardin...

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans espionnage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : Un blog consacré au cinéma de série B
  • Contact

Recherche

Liens