Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:34

Cette fois-ci, Ginette, qui révait de passer ses vacaces au soleil, s'est envolée pour la Sardaigne, afin de participer au tournage du film de Sergio Martino: "Le continent des hommes poissons. Qu'elle domage qu'elle n'ait pas mangé plus de poisson à la cantoche , c'est bon pour la mémoire parait-il...

Erreur n°1:
Alors qu'il est sur le pont de se faire mordre par un serpent, Claudio Cassinelli ne doit sa vie sauve qu'à l'intervention de Barbara Bach, qui d'un coup de pistolet, d'un seul, fait éclater, à plus de 500 m la tête du serpent. Quelle fine gachette ! Dommage qu'elle ne tienne pas son psistolet de la même manière suivant les plants, qu'elle soit vue de face ou de dos. De face, elle le tient sur son bras, à la hauteur de sa poitrine, mais de dos, c'est à la hauteur de son ventre qu' elle tient son arme. Faudrait savoir...


Erreur n°2: Barbara Bach voit de son balcon Claudio Cassinelli arriver avec deux des bagnards. Ils passent à coté d'une étendue d'eau bien saumatre, qui curieusement quelques plans après devient très très claire


Erreur n°3: Quand Claudio Cassinelli et ses deux compagnons d'infortune arrivent devant la maison de Barbara Bach et Richard Johnson, Claudio Cassinelli et ses deux compagnons d'infortunes sont accueuillit par cinq village people, qui selon les plans sont soit côte à côte, soit éloignés les uns des autres...


Erreur n°4: Dans la grotte ou ils vont devoir vivre, un des forçats apperçoit une poupée vaudou avec un scorpion en train de descendre sur le coté gauche de la poupée mais alors qu'il va le tuer, le scorpion se retrouve de l'autre coté de la poupée, complètement à droite...même plus sur le ventre de la poupée mais sur ses jambes. A défaut de scorpion, ce serait pas plutôt une sauterelle acrobate ?


Erreur n° 5: Alors qu'ils sont à table, Richard Johnson, Claudio Cassinelli et barbara Bach parlent de la pluie et du beau temps tout en buvant et mangeant. Conversation tellement passionnante que la script en a oublié de vérifier le niveau de vin dans le verre de Richard Johnson. Car, curieusement, alors que Richard Johnson vient de vider son verre, il est de nouveau plein quand il le repose. Comme dit le vieil adage: "Quand mon verre est plein, je le vide. Quand mon verre est vide, je le plains.."


Erreur n°6: Joseph Cotten espionne le diner à travers un trou fait dans le mur. Nos trois convivent mangent sous une immense moustiquaire, dont les rideaux s'ouvrent ou se ferment suivant les plans...


Erreur n°7: Mais que fait l'habilleuse?  Lors de sa promenade hebdomadaire à cheval et tandis qu'elle vient de descendre de sa monture, Barbara Bach porte son châle bien sur les 2 épaules, l'étoffe étant même coincée par la lanière de son sac en bandouillère et, curieusement là encore, le plan suivant elle apparait au détour du buisson l'épaule gauche relativement dénudée... sans que pour autant la lanière du sac ait glissé.Un effet très érotisant certes, mais pas raccord du tout avec l'image précédente.


Erreur n°8: La scène se passe en plein jour, au bord du rivage clair de l'océan pacifique. Barbara Bach pénètre dans l'eau jusqu'aux mollets. Il fait superbement beau et quelques mouettes, rieuses, survollent sa superbe silhouette Davidhamiltonienne. La caméra, sous l'eau, filme un monstre en train de monter vers la surface. Il semble venir de très profond, ce qui n'est déja pas très crédible, vu que barbara bach à pieds la ou elle se trouve.. Mais bon! L'eau en tout cas est claire là aussi et l'on appercoit le bleu du ciel à travers le mirroir de la surface. Mais curieusement lorsque la tête du monstre crève la même surface, tout est sombre autours de lui, comme si le plan avait été filmé à l'intérieur d'une grotte. Pourtant, plan suivant, alors qu'il se trouve devant la belle Barbara, le monstre se retrouve de nouveau en pleine lumière... En fait le monteur a du inclure un plan, pris effectivement dans une grotte, et on retrouvera malheureeusement le même schéma de montage (apparitions de la tete d'un des monstres) en plein jour et fond pourtant sombre) plusieurs fois dans le films. Des rajouts pas synchro, c'est pas beau, ça Sergio!


Erreur n°9: Nous sommes cette fois-ci encore dans une étendue d'eau pas très profonde (soit un étang, soit le  bras d'une rivière se jetant dans l'océan). Un des bagnards poursuit Barbara Bach à travers les roseaux pour tenter de la violer (après avoir violé Mère nature, voilà qu'il veut la fille !) Idem on recommence avec le gros plan de la tête du monstre jaillissant de l'eau d'abord en exterieur jour (donc bien clair, puis gros plan (bien sombre) de la tête de l'homme poisson et de nouveau sur un plan moyen du monstre avec un fond exterieur jour bien clair... En plus il est pas cadré sous le même angle!


Erreur n° 10: Juste avant l'apparition du poiscail vengeur, Barbara a eu le temps de griffer au visage son agresseur. Et de lui laisser la cruelle et sanglante empreinte de deux de ses jolis doigts comme souvenir sur sa sale tronche de rat. Mais, alors qu'il découvre le monstre face à lui et qu'il pousse un hurlement de terreur, on s'apperçoit en fait qu'une troisième cicatrice s'est déssinée sur soin visage. Jésus multipliait les petits  pains dans la main, Barbara elle, c'est les gros pains, mais dans la gueule !!!!!

 

Erreur n°11: Dans la caverne, Claudio Cassinelli tente de monter sur un bateau gràce à une corde tendue entre les rocher et le pont du bateau. Une corde qui se tend et se détend curieusement (et pas en fonction du flux et du reflux du bateau qui est solidement amarré... Quand il se trouve juste au dessus des hommes poissons, il est presque à la portée de leurs nageoires ou bien plus haut, suivant la position en fait de la caméra...


Erreur n°12: De même, lorsque Barbara Bach tente de rejoindre le bateau, suivant que ce soit le cascadeur ou elle qui est  sur la corde on apperçoit ou non ses splendides gambettes...


Erreur n°13: Au fait, elles sont passées où les bottines à Barbara ? Car, entre le moment ou elle est arrivée sur le bateau et celui ou elle est tombé à l'eau avant de se retrouver sur le radeau, elle a perdu ses pompes... Pourtant c'est pas facile à enlever des bottines à lacets quand on veut à la fois échapper à un Richard Johnson et son couteau, des hommes poissons menaçants, des rochers en cartonsqui tombent de partout et un volcan en fusion... En tout cas, quand elle est tombé à l'eau, barabara avait encore ses bottes, puis quand les poissons l'emmènt au fond de l'eau, elle est déja  pieds nus et nous on l'a même pas vu se déchausser sous l'eau!! trop forte la James Bond girl!



Erreur n°14: Et lui aussi a perdu ses grôles avant d'arriver sur le radeau. Je suis médusé...
 
Trop drôle !

Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 16:23


Révoila donc Ginette, notre copine la script-girl tellement myope (voir aveugle) qu'elle laisse passer des erreurs grosses comme les tours de Notre-Dame... Cette fois-ci, c'est sur un des films de Jésus Franco, "Les prédateurs de la nuit", qu'elle a sévit !

Les prédateurs de la nuit, (Los Depredadores de la noche), 1988, réalisé par Jésus Franco (France/Espagne) avec Helmut Berger (Docteur Frank Flamand), Brigitte Lahaie (Nathalie), Christopher Mitchum (Sam Morgan), Stéphane Audran (madame Sherman), Caroline Munroe (Barbara Hallen) etc... 

Erreur n°1: la plus facile, celle qui est le plus souvent repérable! Le n° des plaques d'immatriculations d'une voiture. En générale, c'est celle du producteur (s'il s'agit d'une grosse cylindrée) ou celle de l'assistant réalisateur (si elle finit à la casse)...
Ici, dès le début du film, on voit arriver dans un parking souterrains une des anciennes patientes d'Helmut Berger au volant d'une Renault 25 immatriculée 679FXR75. Qui devient la voiture de Chris Mitchum (qui n'a rien normalement aucun lien avec cette dame) au beau milieu du film...


Erreur n°2: l'écharpe de Brigitte Lahaie n'arrete pas de se balader. Une fois, elle la porte à droite, une fois à gauche etc..., toujours dans la même scène mais pas sur les mêmes plans...


Erreur n° 3: cette fois-ci c'est sa coiffure qui n'arrete pas de changer en 4 plans successifs... Dans la salle des moniteurs de tél, elle a un chignon, puis curieusement lorsqu'elle passe avec Helmut dans le couloir des cellules, hop, le chignon est défait, la voila les cheveux longs, puis Hop, le chignon revient à sa place alors qu'elle se trouve dans une des cellules, mais lorsqu'elle en sort, elle a la tignasse toute ébourifée..


Erreur n° 4: Telly Savalas a une photo de sa fille, Caroline Munroe, jolimet encadrée sur son bureau. Quoi de plus normal, jusque là. Ce qui est moins normal c'est que ce soit une photo prise lors de la scéance de photo de publicité ou elle est censée avoir disparue, donc photo prise quelques jours avant...(elle a la même coiffure style Adjaniroquoise dans "Subway") et porte les mêmes bijoux  et que, normalement, Telly Savalas ne devrait pas posséder. C'est d'ailleurs la même photo que Chris Mitchum recuperera avec l'inspecteur Legros, dans le dossier de police un peu plus tard dans le film (la, c'est déja plus normal...)


Erreur n° 5: l'aiguille hypodermique que Brigitte Lahaie enfonce dans l'oeil de Stéphane Audran: totalement enfoncée dans l'iris (33è minute, 41è seconde), elle est a moitié enfoncée le plan suivant (33è minute, 48è seconde), puis de nouveau à fond quand le sang remonte dans l'habitacle de la seringue.


Erreur n° 6: de même on voit bien que l'aiguille est enfoncée dans le bas de l'oeil (en Très gros plan), mais lorsque l'on voit stéphane Audran en gros plan, l'aiguille est enfoncée soit dans sa paupière...ou dans son iris suivant le plan


Erreur n°7: je vous laisse jouer tous seuls au jeu des 7 erreurs (de ressemblance)  avec les différentes têtes de la pauvre Amélie Chevalier....

(ok, pour vous aider: si 1 et 2 se ressemblent encore un peu,surtout coté droit... 2 et 3 déja moins, alors que l'oeil est completement eclaté en 2 avec la chair apparente autours, c'est la joue (et plus l'oeil) en 3 qui est éclatée. Et la tête 4 ne ressemble pas vraiment à la 1 (on croirait la fiancée de Chucky...!)

Erreur n°8: après avoir été poignardé à la gorge, avec une paire de ciseau, le pauvre gigolo tombe la tete vers le coté (vers la gauche pour nous). Plan suivant il s'enfonce le ciseau a fond dans lma gorge en tombant... de face, bien droit... sur son menton! Donc de toute façon, comme vu sur la photo de droite, la paire de ciseau n'aurait pas pu s'enfoncer aussi loin !


Erreur n° 9: On apperçoit sur la main droite de Gérard Zalcberg, au moment ou il change la mèche de la perçeuse électrique qui va défonser le crane de la pauvre Laure Sabardi, un petit tatouage entre le pouce et l'incex. Or, au tout début du film, quand il kidnappe Caroline Munroe, on ne voit rien du tout sur sa main droite...

Trop bèèète ! Mais je suis sur que la prochaine fois, notre bonne Ginette fera encore mieux !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : Un blog consacré au cinéma de série B
  • Contact

Recherche

Liens