Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 08:41

Wilderness (), 2006, réalisé par Michael J. Bassett, (Angleterre), avec: Sean Pertwee (Jed), Alex Reid (Louise), Toby Kebbell (Callum), Stephen Wight (Steve), Luke Neal (Lewis), Ben McKay (Lindsay), Leonora Crichlow (Mandy), Karly Greene (Jo). Davies, un jeune garçon, emprisonné au Morgate Young Offenders Institute (une maison de redressement pour délinquants multi-récidivistes), tête de turc du dortoir H, se suicide en s'ouvrant les poignets. Pas de veine, aussitôt, tous ses compagnons, sont envoyés sur une île déserte,  qui était ancienement une base militaire, afin de participer à un stage de rééducation (pardon, de réinsertion) s'apparentant à un camp de survie. La, chacun devra se débrouiller comme il peut pour trouver vivre et eau potable et vivre ainsi pendant quelques jours. Mais, apparement, l'ile n'est peut-être pas aussi déserte que l'on pourrait le croire, car un à un, les adolescent vont être chassés comme des animaux et abattus comme tels....



Suite au suicide d'un déliquant, ses compagnons de chambrée sont envoyés dans une ile du nord de l'Irlande pour un stage de survie. Et là bas, le mot survie commence rapidement à prendre toute sa valeur. Car sur cette ile "déserte", mais pas désertée, la colline n'est pas seule a avoir des yeux... Quelqu'un de particulièrement sadique a décidé de s'attaquer à ce petit groupe et de le réduire à néant. Quelqu'un qui apparement aurait sivi un entrainement quasi-militaire. Les flêches volent dans tous les sens et l'ingéniosité et la rage de survivre des adolescents ne fait malheureusement pas le poids fàce à cet assassin  qui fait feu de tout bois (c'est le cas de le dire...). Assassin qui perd un peu de son mystère lorsqu'il révèle (un peu trop vite) qu'il était le meilleur ami de Davies, le jeune suicidé du début, et perd donc ainsi beaucoup de son aura. Cette fois-ci donc le "descendant" du come Zaroff n'agit plus par amour du jeu (de la chasse) mais par pur esprit de vengeance. O tempora, O mores... Un très bon survival anglosaxon (le cinéma Britanique renait de ses cendres et c'est bon!!!), à mi chemin entre "Vendredi 13" et  "Délivrance" , assez gore mais très efficace.

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : Un blog consacré au cinéma de série B
  • Contact

Recherche

Liens