Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 10:28

Chapeau melon et bottes de cuir épisode "Le dernier des sept" (the superlative 7), saison 5 Emma Peel, épisode 12 réalisé par Sidney Hayers (1967), avec Patrick MacNee (John Steed), Diana Rigg (Mrs Peel), Charlotte Rampling (Hannah Wilde), Donald Sutherland (Jessel).Steed a été convié à un bal costumé. Mais l’avion dans lequel il a pris place avec autres passagers est sans pilote et va s’échouer sur une île semble t’il abandonnée. Un a un les invités commencent à disparaître. Qui est le chasseur ?

Eh oui, non vous ne révez pas: Charlotte Rampling et Donald Sutherland ont bien joué dans "Chapeau melon et bottes de cuir". Et dans un des meilleurs épisodes de la saison couleurs de Madame Peel (alias la grande Dame Diana Rigg). Il y a un faux air de "Chasses du comte Zaroff" dans cet épisode puisque Steed se retrouve prisonnier dans une ile ou quelqu'un chercheà le tuer, lui et six autres personnes.  Tous sont des champions dans leur catégrie (escrime, tir au pistolet, lutte etc...). Charlotte elle manie le pistolet avec dextérité (même si elle tient son six coup comme un sèche cheveux...). Ne vous inquiétez pas si ils sont tous déguisés, cela fait partie du charme de la série qui commençait déja à ne plus trop se prendre au sérieux.

Comme Madame Peel a retrouvé son mari, il était normal qu'elle passe le flambeau à une autre Steed Girl. "Ladies and gentelemn, may I introduice you miss Tara King"

 

Chapeau melon et bottes de cuir épisode: L’invasion des terriens (Invasion of the earthmen), Saison 6, Tara King, épisode  1967, réalisé par Don Sharp, avec Patrick MacNee (John Steed), Linda Thorson (Tara King), William Lucas (Brett), Christian Roberts (Huxton), Lucy Fleming (Emily), Christopher Chittell (Bassin), George Roubireck (Grant) Warren Clark (Trump. La disparition en mission d'un collègue de Steed conduit ce dernier et Tara à l'académie Alpha, une école privée assez étrange. Son directeur entraîne, puis congèle de jeunes aspirants astronautes dans le but de conquérir un beau jour l'espace. Une fois cela découvert, Steed et Tara sont en danger de mort. En effet, le terrain autours de l’école renferme un tas de pièges mortels, dont un tunnel diabolique. Tara, qui vient d’être capturée, va servir de gibier à une chasse à l’homme, qui constitue un des exercices d’entraînement favoris du directeur de l’institut. 
Bon, avouons le , même si la série reste MA préférée de TOUTES les séries télévisées: cet épisode n'est pas, et de loin, le meilleur de la série... Les décors sont en carton pâte, les dangers supposés ne feraient pas peur à un enfant de trois ans et  les animaux  venimeux (tel le serpent et le scorpion ) sentent à plein nez le latex.

La brunette Mademoiselle King ( Linda Thorson)  porte ici une perruque blonde pour masquer qu'elle perdait ses cheveux. Comme dans pas mal d'épisodes, elle n'a aucune idée de ce qu'elle fait la. Mais comme cela donne un certain charme à son personnage, on oublie très vite que Linda Thorson ne doit d'avoir eu le role de Tara King qu'au simple fait qu'elle était la petite amie du producteur de l'époque. Comme elle rata 5 fois son permis de conduire, elle est doublée pour les quelques scènes d'automobiles (et le restera jusqu'à la fin de la saison). C'est, dans l'ordre de passage, le deuxieme episode de la saison, alors qu'il ne fut tourné qu'en 16è, ce qui explique parfois que l'on a du mal à comprendre les allusions faites par Steed à son entrainement, alors qu'on la sent franchement tarte et assez inexpérimentée par rapport à Madame Peel... Au fait pourquoi Tara King? Tout simplement parce que Linda Thorson aimait le personnage de Tara dans "Autant en emporte le vent" ainsi que le film "King and country" de Joseph Losey (heureusement qu'elle n'a pas préféré "Titanic" et "Sissi"...)
.

N'oublions pas que Madame Peel ne fut pas la première Steed Girl, qui en fait était un homme: le docteur Keel... David Keel. Non, soyons sérieux, la première partenaire fémine de Steed fut la belle James Bond girl Honor Blackman qui interprétait le rôle de Cathy Gale, pendant féminin de l'honorable Steed, capable de désarmer un homme aussi bien d'une prise de judo que d'un clignement de cil...Cette fameuse Cathy Gale s'honora, entre autre, dans un épisode nommé "Balles costumées" dont s'est largement inspiré par la suite le scénariste de "Le dernier des septs" et qui reprend cette fois-ci la "chasse à l'homme dans un train, ou plutôt dans une gare désaffectée...

Chapeau melon et bottes de cuir épisode: Balles costumées (Dressed to kill), 3è saison Cathy Gale, réalisé par Bill Bain  (1967), avec Patric MacNee (John Steed), Honor Blackman (Cathy Gale),Léonard Rossiter (William Cavendish/Robin Hood), Alexander Davion (Frédérick Preston/Napoleon), Amaeke Wills (Jane Wenworth/Pussycat), John Junkin (le shériff), Anthéa Wyndham (Dorothy Wilson).Des attaques contre des bases militaires inquiètent le gouvernement. Celles ci sont en fait factices. Alors que les services secrets sont sur le pied de guerre, Steed est invité à fêter le nouvel an lors d’une soirée se déroulant à bord d’un train. Une soirée costumée privée qui se révèle vite être un guet-apens. Steed et six autres invités vont devenir la cible d’un, ou plusieurs tueurs, qui semblent vouloir tous les éliminer. Pourquoi? Quel est donc le point commun entre eux.

L'épisode est filmé en studio bien sur, et en noir et blanc, donc a pas mal vieilli. Les combats de Cathy Gale manquent lourdement de sex appeal, contrairement à ceux menés par Madame Peel. Par contre Cathy Gale porte des bottes de cuir... Nous n'assistons pas véritablement à une chasse à l'homme, même si un homme se fait tuer par une flèche. Cela ne se passe pas non plus sur une ile mais dans un train et dans une gare désaffectée. Donc on est loin de "Zaroff", mais comme je le disais plus haut, cet épisode a subit un "remake", beaucoup plus dans l'esprit Zaroff: "le dernier des 7", dont le scénariste était le même: Brian Clémens.

A noter , pour les puristes, une GROSSE erreur de soius-titrage à la 15è minute: Steed dit - dans la version anglaise- : "Je suis étonné qu'il connaisse Sir Arthur Lindon"  (la personne supposée l'avoir invité) et l'on peut lire: "je suis étonné qu'il connaisse Linklady" (une autre personne, supposée avoir envoyé le carton d'invitation à un autre des invités).

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : Un blog consacré au cinéma de série B
  • Contact

Recherche

Liens